Chroniqueuse anonyme

sanctuaire

 
  • Accueil
  • > CHRONIQUE: Le viol  » fatalité ou tout simplement « destinée »?

CHRONIQUE: Le viol  » fatalité ou tout simplement « destinée »? 27 novembre 2013

Classé dans : — chroniqueuseanonyme @ 2 h 15 min

avatar6

 

 

Toi le fruit de ma contrainte, qui a fait de moi la personne insignifiante que je suis aujourd’hui , TOI qui a retirer toutes mes chances d’être la femme qu’on avait prédit que je serai, cette femme forte, sans crainte.

En proie de réussite et de liberté. Intérieurement, je ne suis plus, extérieurement, je suis ce que vous voulez que je sois.

Cette artifice, a toujours fait parti de moi à croire que l’innocence n’était guère faites pour moi, à quand la fin de la mascarade.

Qu’avais-je de plus ou de moins, ne méritais-je donc pas de vivre une enfance sans cachotterie d’adulte ?

Vivre avec cette souillure, que l’on gratte et regratte mais qui ne s’efface guère est ma difficulté. Porter cette peau qu’on aimerai échanger, pour une peau plus belle sans salissure est ma fatalité.

Aujourd’hui, je vis pour vivre avec cette force que toi contrainte tu n’auras jamais, LE PARDON.

 

 

 

 

 

1 Commentaire

  1.  
    maxlouism
    maxlouism écrit:

    Bon jour,

    Il est dit : « fontaine, je ne boirai pas de ton eau ». Avec le temps, on grandit. Le pardon devient possible. Mais il est toujours possible de faire des croix sur certaines choses pour avancer, construire sa propre vie et pas celle qu’on aurait pu avoir par le oui-dire. On franchit tous des caps et se botter le train pour se réaliser est vital. Il aura toujours un temps, où chacun de nous se retourne et voit ce qui a été bâti. Parfois, il y a des ruines. Il n’est jamais trop tard pour construire sur celles-ci.

    Max-Louis

Commenter

 
 

lolaroman |
Lesmotsnousetgeorgesbrassens |
Marionmass18 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de mes élèves
| Overcritic
| Tprienne